Quel type d’isolation choisir pour ses combles ?

isolation combles

Zone tampon entre l’intérieur d’un logement et l’extérieur, les combles nécessitent une excellente isolation. En effet, on estime que près de 30 % de la chaleur contenue dans une habitation est susceptible d’être perdue si les combles ne sont pas isolés. En été, la chaleur s’y accumule en revanche et empêche la bonne circulation de l’air dans la maison. Il est donc important de procéder à des travaux dans ce sens, en choisissant parmi les modes d’isolation accessibles en fonction de l’agencement de vos combles. Nous verrons ici les possibilités existantes afin de mener à bien vos travaux d’isolation thermique.

L’isolation par soufflage

Ce procédé d’isolation est le plus répandu quand il s’agit d’éviter les déperditions de chaleur en provenance de combles perdus. Il permet de souffler en vrac un matériau directement sur le sol des combles. Les flocons vont ainsi pouvoir se répandre dans tout le volume disponible et assurer une parfaite isolation. Cette solution est à privilégier lorsque l’accès aux combles s’avère difficile. C’est à la fois un gain de temps et d’argent en matière de pose. L’isolation des combles par soufflage doit s’étendre jusqu’aux espaces situés entre les solives et le plafond pour éviter tout pont thermique éventuel. En ayant recours à cette technique, il est possible de choisir parmi divers matériaux comme la laine de verre, les fibres de bois ou la ouate de cellulose.

La pose de matériaux isolants

Pour vos travaux d’isolation, vous pouvez faire le choix de la pose d’un isolant en panneau ou en rouleau. Si vous disposez d’un accès facile et de suffisamment de place, il peut s’agir d’une solution très intéressante. La pose se fait tout d’abord entre les solives, puis une deuxième couche est installée au-dessus d’elles pour s’assurer qu’il n’y ait pas de rupture au sein de l’isolation. Le recours à des rouleaux isolants est possible. Dans ce cas, ils peuvent être placés sur un faux plafond ou entre les chevrons de la charpente. La pose sur des montants fixés aux murs est également envisageable. La laine de verre est souvent employée. L’isolant peut aussi se présenter sous la forme de panneaux offrant une plus grande rigidité. Cette solution n’est pas la plus fréquente mais elle est à la fois plus solide et plus durable.

L’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur

Dans le cas de combles aménageables, des travaux de rénovation peuvent être réalisés en privilégiant la pose d’isolant par l’intérieur ou par l’extérieur. Le but est alors d’éviter les pertes de chaleur en protégeant les rampants de la toiture. Le système par l’intérieur va diminuer la hauteur sous plafond mais la pose est plus simple. La technique par l’extérieur permet de conserver l’espace mais demande une plus grande logistique pour sa mise en place. Avec l’isolation par l’intérieur, vous avez le choix entre la pose de couche simple ou double. L’isolant sera inséré entre des chevrons. Pour le sarking (isolation par l’extérieur), la couverture passe par la pose sur chevrons sans toucher à la charpente.


Choisir sa piscine hors sol idéale
Pourquoi s’orienter vers une piscine hors-sol tubulaire ?