Prises électriques : norme et réglementation

Prises électriques
En France, les normes électriques permettent de sécuriser un logement et d’améliorer son confort. Pour cela, elles imposent des obligations pour chacune des pièces d’un logement.

La norme électrique NFC 15-100

Cette norme impose le respect d’une certaine hauteur des prises électriques. Etablie en 1956 elle a pour objectif de réglementer les installations électriques. Pour cela, elle impose des standards assurant la protection des biens et des personnes. Ces nombreux réglementations permettent également d’améliorer le confort de l’habitation. Depuis novembre 2015, la norme a été mise à jour et se base désormais sur les normes européennes. Grâce à l’amendement 5, les réglementations en vigueur ont été adaptées et simplifiées. En effet, il s’agit d’une norme évolutive s’adaptant aux nouvelles technologies. La norme est composée de plusieurs volets réglementant différents types de dispositifs.

La hauteur des prises électriques

L’installation de prises de courant est soumise à des réglementations imposées par la norme NFC 15-100. Pour des raisons de sécurité, les prises électriques doivent être placées de manière verticale. Leur hauteur doit être comprise entre 5 cm et 1,3 m par rapport au niveau du sol fini. Cela signifie que l’on se base sur le niveau des revêtements posés sur le sol. Il est d’autre part impératif de mettre en place une prise supplémentaire 16 A 2P+T proche du dispositif de commande de l’éclairage. Ce dernier se trouve généralement à l’entrée de la pièce. Le nombre de prises de courant par pièce est lui aussi imposé par la norme. Dans un séjour dont la surface est inférieure à 28 m2, il faut prévoir d’installer au moins 5 prises. Si la superficie de la pièce dépasse 28 m2, il faut mettre en place minimum 7 prises électriques. Aussi, 2 prises supplémentaires doivent être installées à proximité des prises de communication RJ 45. Chacune des chambres du logement doit contenir à minima 3 prises de courant. D’autre part, toutes les pièces de plus de 4 m2 (hormis les wc) doivent contenir au moins une prise. Il en est de même pour les pièces de circulation.

Les réglementations pour la cuisine et la salle de bain

Ces pièces font l’objets de réglementations spécifiques en raison de leur exposition à l’humidité et à l’eau. Comme dans les autres pièces, les prises de courant doivent être positionnées de manière verticale. Leur hauteur doit être comprise entre 5 cm et 1,3 m par rapport au niveau du sol fini. Une cuisine dont la superficie est inférieure à 4 m2 doit contenir au moins 3 prises électriques. Si la surface de la pièce excède les 4 m2, 6 prises doivent être installées. Parmi ces dernières, 4 doivent être placées au dessus du plan de travail, au moins à 8 cm. Il est recommandé de ne pas en installer au dessus de la cuisinière, des plaques de cuisson ainsi que de l’évier. La prise destinée à alimenter la haute peut quant à elle être située au dessus des plaques de cuisson ou de la cuisinière mais doit se trouver à 1,8 m du sol. Pour la salle de bain, il faut prendre en compte les différents volumes. Le volume 0 est celui qui contient la douche ou la baignoire, il ne doit pas contenir de prises électriques. Le volume 1 peut recevoir des projections d’eau. Le volume 2 est 60 cm plus loin et correspond à un espace de sécurité placé autour du receveur. Les prises de courant peuvent être placées au sein de ces deux dernières zones.

Comment se servir d’un nettoyeur de vitres ?
Choisir sa piscine hors sol idéale